25 Sep 2013

Dieu, le sexe et la garantita


Blinded by tradition, Aldowayan Manal, 2003.

Deux semaines que je me penche sur la sexualité des Algériens. Deux semaines que j'essaye d'élucider le mystère de l'entrejambe algérien, si difficile à percer
Des heures passées à essayer d'écrire un article détaillant "la première fois" des Algériens et leurs problèmes de dysfonctionnement érectile.

Je me suis posée pleins de questions EXISTENTIELLES. Qui est cette sexualité? Où habite-t-elle? Sort-elle le soir ou la journée? J'ai campé dans les rues, j'ai guetté ses allées et venues. Souvent cachée sous un voile, entre deux mains, ou dans un SMS, elle était très difficile à intercepter. 

Parlons plus sérieusement.

21 Sep 2013

You get what you work for.

Yue Minjun
"On ne peut pas se plaindre d'une chose que l'on n'a jamais essayé de changer" 

Telle est devenue ma nouvelle devise, et la réponse à toutes mes plaintes dernièrement. 
Après tout, on ne peut pas se plaindre de recevoir exactement ce que l'on a commandé au restaurant... Et si l'on en croit la logique, vous ne pouvez pas non plus vous plaindre d'être en surpoids, si vous ne faites rien pour y remédier. 
Vous ne pouvez pas vous plaindre de vous ennuyer si vous n'essayez même pas de mettre le nez dehors.
Vous ne pouvez pas vous plaindre d'avoir un mort vivant au pouvoir (Algériens je m'adresse à vous) si vous ne faites rien pour dénoncer cela.
Vous ne pouvez pas vous plaindre de vivre dans un pays corrompu, si vous ne réussissez même pas à avoir votre permis de conduire sans Bakchich.
Réfléchissez une seconde à toutes les choses qui vous dérange et dont vous vous plaignez tout le temps. Posez-vous la question: ai-je "le droit" de m'en plaindre? 
Et si comme moi vous adorez vous plaindre alors posez vous la question: "Que puis-je faire afin d'éventuellement avoir le droit de me plaindre?" 
Et pour ceux qui se plaignent de ne pas avoir tout ce qu'ils veulent, pensez plutôt aux choses que vous ne voudrais pas avoir et que vous n'avez pas :) (Oscar Wilde)

Bonne Journée!


8 Sep 2013

Quand l’Etat Algérien s’invite dans nos lits !




Mohammed Al-Sharaf, Forbidden Women.

J’entends souvent parler du Code de la Famille algérien quand il s’agit d’injustices autours des divorces et des héritages mais je ne l’avais, pourtant, jamais lu jusqu’à aujourd’hui. Le Code de la famille algérien, a été décrété en 1984 sous la présidence de Chedli BenJedid. Toujours en vigueur, certains articles dont j’ignorais l’existence ont provoqué ma surprise et ma colère, moi la jeune algérienne de 2013. Revisitez avec moi quelques dispositions  qui nous font presque oublier que nous sommes réellement au XXIe siècle. 

La dot, assurance tous risques 
Les articles 16 et 17 régissent la distribution de la dote en fonction ou non de… la consommation du mariage.

1 Sep 2013

3 artistes du dimanche 1er Septembre!

Mes trois artistes du jour:

Mehdi George Lahlou
"It's more sexy ou Christ", 2011.

Mouvement décomposé, 2010.

Vol direct Tunis-Casablanca. Escale à Tripoli.

Nikoo Tarkhani, Untitled, number 2, 2008.


[Dans la salle d'attente, entourée de Libyens... Nous allons à Casablanca.]

Trois hommes d'une cinquantaine d'années s'assoient à côté de moi. L'un d'eux prend son courage à deux mains et m'interpelle... Je dis bien courage, car vue son aspect de cochon, puant et libidineux, il lui faut bien du courage pour oser aborder une femme.
(En rouge sont mes pensées)
Lui: Vous allez à Casablanca?
Moi: Oui. Surtout détourner les yeux si non il va encore m'agacer longtemps.
Lui: Vous dormez à l'hotel?
Moi: Non, chez ma tante. Et puis quoi encore tu aurais voulu le numéro de ma chambre avec ça!?
Lui: Ça te dit d'aller avec moi à Tanger ce soir?
Moi: Pardon? J'ai bien entendu ce que j'ai entendu?
Lui: Ça te dit de passer la nuit avec moi à Tanger ce soir?
Moi: Mais ça va pas dans ta tête? Censuré censuré censuré
Lui: Tu m'invites chez ta tante alors?
Moi: Mais tu es fou! 

À ce moment là, toujours incrédule, je décide de changer de place. J'appelle ma mère pour lui raconter qu'un cochon puant et libidineux a fait une tentative de racolage avec moi. Fidèle à elle même, elle m'encourage à interpeller à mon tour le gros porc et l'inonder d'insultes. Malheureusement, à ce moment là, l'embarquement avait commencé et voilà qu'il se faufile comme un petit rat au fond de l'avion. 
Affaire classée je me dis... 
Durant le vol, en allant aux toilettes je fais bien attention de lui lancer un regard noir. 
Je remarque aussi que du fond de l'avion, d'autres Libyens m'attendent, les yeux rivés vers moi. Entre les sourires et les "mouah, mouah" -oui oui les "mouah mouah" que l'on entend habituellement dans les rues - j'arrive enfin à me faire une place dans la file d'attente. Encore là, j'ai eu le malheur de croiser une milli seconde le regard d'un autre cinqua- voir septuagénaire "en chien". Répondant à l'appel de la femelle en chaleur, le chien tenta de me rendre visite dans les WC pendant que j'y marquais mon territoire... Cette fois-ci je ne me gène pas pour lui aboyer dessus: "Espèce d'idiot tu ne vois pas que les toilettes en face sont libres!?"